FR | NL

 

HomeQui sommes-nousMifidNewsletterContact

 

Règles de conduite MiFID

Nos bureaux sont tenus à respecter les "Règles de Conduite AssurMiFID" (*) et nous vous communiquons dans ce cadre les informations suivantes:

1. Informations relatives aux types de services et de contrats que notre bureau peut proposer.

1.1. Information relative à l'intermédiation en assurances

Notre bureau offre des services d’intermédiation en assurances. Ces services consistent à fournir des conseils sur des contrats d'assurance, à présenter ou à proposer des contrats d’assurance ou à réaliser d’autres travaux préparatoires à leur conclusion ou à les conclure, ou à contribuer à leur gestion et à leur exécution.

1.2. Numéros des branches

Nos bureaux sont tenus à respecter les "Règles de Conduite AssurMiFID" (*) et nous vous communiquons dans ce cadre les informations suivantes:
1. Accidents
2. Maladie
3. Corps de véhicules terrestres, autres que ferroviaires
5. Corps de véhicules aériens
7. Marchandises transportées, y compris les marchandises, bagages et tous autres biens
8. Incendie et éléments naturels
9. Autres dommages aux biens
10. R.C. véhicules terrestres automoteurs
11. R.C. véhicules aériens

13.

R.C. générale

15.

Caution

16.

Pertes pécuniaires diverses

17.

Protection juridique

18.

Assistance

21.

Assurances sur la vie non liées à des fonds d'investissement à l'exception des assurances de nuptialité et de natalité

23.

Assurances sur la vie, assurances de nuptialité et de natalité liées à des fonds d'investissement

26. Les opérations de capitalisation

2. Politique en matière de conflits d’intérêts

2.1. CADRE LEGISTLATIF

Le 30 avril 2014, les règles de conduite MiFID applicables au secteur des assurances sont entrées en vigueur.

Elles trouvent leur fondement juridique dans la loi du 30 juillet 2013 visant à renforcer la protection des utilisateurs de produits et services financiers ainsi que les compétences de l'Autorité des services et marchés financiers, et des dispositions diverses ainsi que dans l'arrêté royal du 21 février 2014 relatif aux modalités d’application au secteur des assurances des articles 27 à 28bis de la loi du 2 août 2002 relative à la surveillance du secteur financier et aux services financiers et dans l'arrêté royal du 21 février 2014 relatif aux règles de conduite et aux règles relatives à la gestion des conflits d’intérêts, fixées en vertu de la loi, en ce qui concerne le secteur des assurances.

Au titre de ces règles de conduite, notre bureau est tenu d'élaborer une politique écrite relative à la gestion des conflits d'intérêts en ce qui concerne la fourniture de services d'intermédiation en assurances. Le régime légal en matière de conflits d'intérêts vient compléter la loi MiFID générale. Cette loi, notre bureau entend la respecter en fournissant des services d'intermédiation en assurances d'une manière honnête, équitable et professionnelle servant au mieux les intérêts de nos clients.

2.2. QUELS CONFLITS D’INTERETS ?

Afin d'élaborer notre politique en matière de conflits d’intérêts, nous avons tout d'abord relevé les conflits d'intérêts susceptibles de survenir au sein de notre bureau. Ceux-ci risquent d'émerger entre (1) notre bureau et les personnes qui lui sont liées et un client ou (2) entre nos différents clients. Notre politique en matière de conflits d’intérêts tient compte des spécificités propres à notre bureau et de son éventuelle structure de groupe. Lors de l'appréciation des conflits d'intérêts potentiels, notre bureau a identifié les situations où il existe un risque notable que les intérêts des clients soient lésés.

Il s'agit de situations où:

un gain financier est réalisé ou une perte financière est subie aux dépens du client ;
le résultat du service ou de la transaction présente un autre intérêt pour notre bureau ;
une motivation financière nous incite à privilégier d'autres clients ;
il est exercé la même activité que le client ;
une autre personne que le client verse une rémunération à notre bureau pour la fourniture de services d'intermédiation en assurances.

2.3. LES MESURES PRISES PAR NOTRE BUREAU

Notre bureau a pris toute une série de mesures pour s'assurer que les intérêts du client priment.
Il s'agit notamment :

d'une note d'instruction interne ;
d'une politique adaptée en matière de rémunération ;
d'une politique garantissant que l'activité des personnes que nous occupons porte uniquement sur les contrats d'assurance dont elles connaissent et sont capables d'expliquer aux clients les caractéristiques essentielles ;
d'une politique permettant à notre bureau de se réserver le droit, à défaut de solution concrète à un conflit d'intérêts spécifique, de refuser de prester le service demandé, et ce, dans le seul but de protéger les intérêts du client ; d'une politique en matière d'octroi d'avantages ;
d'une politique garantissant que toutes les personnes occupées par notre bureau fournissent des informations correctes, claires et non trompeuses.

S'il y a lieu, notre politique en matière de conflits d'intérêts sera adaptée et / ou actualisée.

2.4. QUELLE EST LA PROCEDURE ?

UN CONFLIT D’INTERET PONTENTIEL A ETE INDENTIFIE

Ensuite il faut poser la question : LA REGLE DE BASE MiFID PEUT-ELLE ETRE RESPECTEE?

Si non : Pas de présentation de service
Si Oui : "Les mesures de gestion suffisent-elles ?
    o Oui : Prestation de service
    o Non : Transparence spécifique – prestation de service

2.5. UNE TRANSPARANCE SPECIFIQUE

Si, dans un cas concret, nos mesures devaient offrir des garanties insuffisantes, notre bureau vous communiquera la nature générale et / ou les causes du conflit d'intérêts, de sorte que vous pouvez prendre une décision informée. Vous pouvez toujours nous contacter pour plus d'informations

3. Rémunérations

Pour les services d'intermédiation en assurances prestés, notre bureau est rémunéré sous la forme de commissions. Notre bureau peut en outre percevoir une rémunération liée au portefeuille d'assurances auprès d'une entreprise d'assurances déterminée ou aux tâches effectuées pour son compte par notre bureau.

Nos clients avec lesquelles nous avons conclu un " Contrat de gestion d'assurance " peuvent rémunérer nos services sur base d'honoraire